L’impact des réseaux sociaux sur le vitiligo

Le vitiligo est une maladie encore peu connue. De jour en jour, les personnes malades se dévoilent de plus en plus, postant bon nombre de photos avec leur dépigmentation. Certains sont fiers, d’autres le font pour aider les autres. Les réseaux sociaux ont un impact bénéfique pour faire connaître davantage cette pathologie et redonner confiance aux gens qui en souffrent.

Poster des photos de soi sur la toile

Certains comptes ont une grosse influence sur internet, notamment sur les deux réseaux les plus connus dont le nom n’est plus à citer. Des célébrités atteintes de vitiligo exhibent aujourd’hui leur vie, leurs tâches, y compris en maillot de bain.

Cela permet non seulement d’informer les personnes qui ne connaissent pas ce problème de dépigmentation de la peau, mais aussi de redonner le sourire et confiance aux personnes qui se cachent souvent par des vêtements à manches longues, même quand l’été est là.

Créer un compte est donc une chose utile pour toute personne qui aura besoin de soutien, comme adhérer à d’autres personnes pour suivre leur vie au quotidien et partager leurs photos.

Prendre la parole dans un groupe

Pas facile de franchir le pas, se dire qu’on va adhérer à un groupe, et prendre la parole. Alors pourquoi pas dans un premier temps le faire sur internet. Répondre à des posts, échanger par commentaires, donner son avis, informer les autres des expériences que l’on a pu vivre autour du vitiligo.

Des tutoriels à l’alimentation, de la pratique du sport aux traitements, tous les sujets qui pourront aider une personne à la peau dépigmentée figurent sur la toile.

Une notoriété peut rapidement s’installer et la personne n’aura d’autre choix que de faire vivre ce compte, pour aider à faire avancer les autres. Quand la baisse de moral se présente, il ne faut pas hésiter à se rendre sur les groupes pour demander le soutien nécessaire.

Prendre l’air avec des personnes malades

S’aérer et rencontrer physiquement des personnes atteintes est une très bonne chose pour le moral. Pratiquer une activité sportive, ou des ateliers de camouflage du vitiligo, un maquillage souvent adopté par les gens qui souhaitent camoufler les tâches. Des associations proposent souvent ce genre d’activité, notamment pour les enfants afin qu’ils apprennent à maquiller le vitiligo dès le plus jeune âge si cela leur donne du complexe.

Les parents qui ont les enfants souffrant de cette pathologie pourront se mettre en contact avec d’autres parents, ce qui est toujours instructif, car on apprend toujours des autres.

Conclusion

Lorsqu’on a une maladie quelqu’elle soit, il est primordial de s’aérer, vivre pleinement ses passions et ses centres d’intérêt, ne jamais se laisser juger et rester soi-même. Ne pas se renfermer ni se replier sur soi, mais au contraire s’ouvrir aux autres et rechercher des personnes vivant au quotidien la même chose.

Auteur de l’article : Rose

Rose
Moi c'est Rose, habitant à Paris, d'un père Argentin et d'une mère Italienne, j'ai eu la chance de beaucoup voyager étant jeune et suite à mes études en langues étrangères appliquées, j'ai décidé de devenir rédactrice web et de créer mon blog pour vous faire partager mes passions. Comme vous l'aurez deviné vous trouverez pas mal d'articles sur mes voyages, les différentes coutumes, la gastronomie et des bons plans voyages que j'ai pu tester. Je fais de mon mieux pour que vous puissiez trouver des contenus intéressant donc j’espère vous faire passer un moment agréable sur atuge.fr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *